L'évolution des Vacances de l'amour
 
Les deux premières saisons ( épisodes 1 à 22 et épisodes 23 à 36) étaient assez similaires dans l'esprit avec ce qu'il faut de romance, d'aventure et d'humour pour faire un bon épisode. Déjà, dans ces épisodes, les intrigues policières commençaient à pointer le bout de leur nez. Je pense notamment au deuxième épisode intitulé "Mystère" ou un ami de Nicolas est mêlé à une affaire de drogue ou encore à l'excellent double épisode "Trafic" ou Béné ou se fait enrôler dans un réseau de traite de blanches. De plus, on retrouve dans cet épisode l'excellent Alain Flick dans le rôle de Robert Galfi ( le meilleur "méchant" de la série à égal niveau avec Audrey Mac Alyster jouée par Audrey Moore).

Dans la première saison, on assiste aussi à la première mort d'un personnage dans la série. Il s'agit du personnage de Nicole, jeune comédienne dont va s'attacher Nicolas. C'était dans le double épisode "La star". La séquence de la mort de la jeune femme ainsi que la séquence suivante ou l'on voit Nicolas pleurer à la cabane et réconforté par José, m'avait marquées. Biensûr des personnages qui meurent, il en fleurira dans la saison 3. Mais là c'est différent car au fil de ces deux épisodes, on s'était attaché au personnage. Personnellement, je n'ai pas tellement accroché à la saison 2. Biensûr, Rochelle Redfield ( Johanna) faisait son grand retour, ça c'était cool. Mais les personnages de Richard Mareuil le milliardaire et de son imbécile de serviteur, Antoine, m'exaspéraient. Ces personnages tendaient à rendre la série niaise et vraiment bébête. Et comme c'était déjà la réputation des séries AB à l'époque, je trouvais ça nul d'en rajouter une couche. Les persos de Richard et d'Antoine sont présents une bonne partie de la saison 2 et je pense qu'on aurait pu largement s'en passer.

Heureusement, la saison 2 se termine avec un épisode plutôt intéressant ( "Le secret de Jeanne" 3ème partie). Dans cet épisode, Jeanne, dont apprend qu'elle n'est pas la riche héritière qu'elle prétendait être, sort de prison et est recueillie par Nicolas à la cabane. Une excellente transition pour la saison 3 ( épisodes 37 à 89). Dans cette nouvelle saison, la série prend une toute autre direction ou plutôt se concentre sur ce qu'elle avait déjà testé au cours des deux saisons précédentes à savoir les intrigues policières. Beaucoup de fans ont détesté. Pour ma part, j'ai a-do-ré. Dans cette nouvelle série d'épisodes, les personnages ne sont plus en vacances mais ont décidé de s'installer sur le lieu de leurs vacances, Love Island. Plusieurs persos ont déserté ( Laly, Nathalie, Olivier. Même si ces deux derniers apparaitront dans 2 épisodes de cette saison), tandis que d'autres arrivent ( le capitaine Oliver, Dereck) ou prennent plus d'importante ( Jeanne). Ils trouvent tous un job sur l'île et, dans chaque épisode, ils se retrouvent mêlés de près ou de loin aux affaires policières qui agitent l'île. La vie perso et la psychologie des personnages ont été volontairement mises de côté par l'auteur Jean-Luc Azoulay de façon à mieux servir les intrigues policières. L'amour a biensûr toujours sa place dans ces épisodes mais ce n'est désormais plus l'ingrédient majeur d'un épisode LVDLA. Les autres ingrédients étant de l'action, de l'aventure, du mystère et du suspens. Et tout cela m'a beaucoup plu. Ces épisodes nous montraient enfin que les comédiens n'étaient pas juste bon à se bécoter et qu'ils étaient capables d'autre chose. Outre la nouvelle image des comédiens que nous apporte cette saison c'est aussi une nouvelle vision des histoires. Les scénarios sont beaucoup plus aboutis et les intrigues mieux ficelées que dans les saisons précédentes.

Chaque épisode de la saison 3, demeurait de ce fait ( pour moi) un excellent divertissement. Biensûr, on bout de 53 intrigues policières on se lasse de ce style. D'autant que nos héros ( Nico, Béné et compagnie) n'évoluent pas d'un iota. Les seuls évènements au sein de la bande au cours de la saison 3 sont les départs successifs de José et Nicolas ainsi que le retour de Laly. Mais il faut bien dire que cela est plus du à la volonté des comédiens ( qui voulaient quitter le navire) qu'à de réels rebondissements scénaristiques. On peut même que c'était uniquement pour cette raison. Puis, avec l'an 2000 arrive la saison 4 et revient Hélène Rollès. Là, les personnages reviennent au premier plan et leur évolution au cours de ces nouveaux épisodes en devient l'élément indispensable. Même si quelques intrigues policières subsistent encore ( épisodes "Les chemins du hasard", "Accusation", "Coma" ...), la nouvelle voie de la série est toute tracée: ce sera un feuilleton. Les épisodes sont donc "à suivre" et on se sent beaucoup plus proches des personnages que dans la saison 3. On peut reprocher la lenteur du rythme des épisodes ou encore l'appétit de Jean-Luc Azoulay pour les nymphomanes ( Eve, Olga, Audrey) mais ces épisodes sont plutôt bien conçus et demeurent un bon divertissement. Je m'étalerai plus longuement ( et avec plus de détails) sur l'évolution de la série dans le topic que je prépare ( 3ème partie de l'Historique).
Créé avec Créer un site
Créer un site